Le cyclisme en Bretagne

« La bicyclette est fille de Bretagne » disait l’ancien président de la fédération française de cyclisme et de l’UCI, Achille Joinard.

Qu’il se pratique sur route ou sur piste, ou dans les sous-bois l’hiver, ce sport suscite l’engouement des foules depuis la fin du XIXème siècle. Discipline populaire, les courses se jouent de village en village devant un public toujours plus important.

Ils sont nombreux, tous les dimanches à arpenter les routes bretonnes, à se « tirer la bourre » dans les côtes ou sur les beaux faux plats. Des clubs entiers passent sous nos fenêtres dans un nuage de bavardages. Nombreux sont les cyclistes qui participent à des regroupements pour la bonne cause: la Leucémie espoir ou la Pierre Le Bigaut rassemblent un nombre incroyable de coureurs amateurs, semi pro et même pro.

Affiches expo vélo

Beaucoup de champions ont vu le jour en Bretagne. Qui n’a pas entendu perler de Le Buhotel, Bourlès, Le Drogo, Petit Breton, Hamon, Goasmat, Robic, Bobet, Hinault, Guimard, Pensec, Barguil et bien d’autres qui on fait la renommée de la Bretagne sur les routes du monde entier. Les bretons ont cette réputation dans le peloton d’être des durs qui ne « lachent pas le morceau ». La Bretagne est et sera pour encore longtemps une terre de cyclisme.

L’Ecomusée, au travers de cette exposition, mise en place grâce à l’aide d’anciennes gloires locales, (Raymond et François Hamon, Michel Le Bourhis, René Silliau) veut rendre hommage à ces générations de cyclistes qui ont usé au fil des ans, leurs boyaux sur les cailloux et le goudron breton. On pourra y voir leurs vélos, leurs maillots, une étape du Tour de France reconstituée par Michel Le Bourhis, des autographes, et moult souvenirs de courses.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’exposition est à découvrir jusqu’au 31 octobre 2017

Publicités